google

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • vengeance

    « En ce temps-là, Pierre s’approcha de Jésus pour lui demander : « Seigneur, lorsque mon frère commettra des fautes contre moi, combien de fois dois-je lui pardonner ?
    Jusqu’à sept fois ? » Jésus lui répondit :« Je ne te dis pas jusqu’à sept fois
    mais jusqu’à 70 fois sept fois »,(Mt.18,21….)

    Admirons Celui qui refuse non pas  toute violence mais la vengeance !

    Mais, rien qu'en se plaçant dans la perspective du pardon, l'homme montre ce qu'il a de plus beau et de plus noble en lui, peut-être même quelque chose de plus grand que lui. Il y a comme une note de divin dans le pardon. C'est peut-être cela qui peut effrayer.

    Dans l'épisode de la guérison d'un paralytique, cité dans l'évangile de Luc au chapitre 5, on critique Jésus d'avoir dit à cet homme, avant de l'avoir libéré de sa paralysie : «Tes péchés te sont pardonnes », car l'on disait : il n'y a que Dieu qui peut pardonner.

    Mais Jésus montre par là, la dynamique de libération et de guérison occasionnée par le pardon, un chemin vers la vie et la démonstration indiscutable de la plus grande expression de l'amour. …  - (France Culture Samuel RODRIGUèS, Pasteur de l'Union des Eglises évangéliques du Réveil,)

     

    Repére ce qui est divin  en ceux qui s’opposent  à actuellement toute vengeance !

    Et toi ? avec qui ?