google

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Roger reflexions

  • eau

    « Dans les Prophètes il est écrit : Tous seront instruits par Dieu. ….En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit a la vie éternelle. « Jean 6,45)

     « Les pénuries d'eau touchent 40 % de la population mondiale. Sans une mobilisation rapide de la communauté internationale, les victimes seront plus nombreuses chaque année. Modifions la trajectoire pour changer l’avenir de l’eau. Pour cela, nous devons repenser notre façon de comprendre, de valoriser et de gérer cette ressource si précieuse.(banque mondiale 22032018)

    Le changement climatique a désormais un visage : celui des migrants contraints de quitter leur foyer. Selon un nouveau rapport de la Banque mondiale intitulé #Groundswell, l’Afrique subsaharienne, l’Asie du Sud et l’Amérique latine pourraient compter plus de 140 millions de déplacés climatiques internes d'ici 2050. (banque mondiale 19032018)

    Admire Jésus qui voit que Dieu instruit tout homme !

    Crois-tu efficacement que les migrants sont un rappel important ?

  • rassasier

    « vous me cherchez, non parce que vous avez vu des signes, mais parce que vous avez mangé de ces pains et que vous avez été rassasiés. Travaillez non pas pour la nourriture qui se perd, mais pour la nourriture qui demeure jusque dans la vie éternelle, …..    Ils lui dirent alors : « Que devons-nous faire pour travailler aux œuvres de Dieu ? » (Jean 6,28-29)

     

    Dans la rencontre que propose JRS Welcome, il est important de prendre du temps pour s'apprivoiser, se connaître afin de tisser des liens. Laure et Jocelyn, un couple dans la trentaine, partage comment l'expérience de tutorat d'un demandeur d'asile a commencé comme une relation de compagnonnage et au fil du temps s'est transformée en amitié : « II y a maintenant presque un an, nous avons eu la chance de rencontrer un jeune homme d'origine afghane, Wassim. Notre première rencontre, sans mots, sans se comprendre, fut tout aussi intimidante pour nous que pour lui. Au fil des semaines, nous avons découvert son sourire et son goût pour les blagues.

    Afin de ne pas se tromper et de limiter les incompréhensions du début, nous avons établi notre rituel, un dîner avec lui à la maison tous les lundis soir. Dix mois de dîners du lundi soir, de cahiers pour lire et apprendre le français, de compte sur You Tube avec de nouvelles musiques, d'apprentissage de "Pashto basic", et de petites explications administratives. Quelle surprise la première fois que Wassim nous a dit qu'il rapportait à manger, pour nous faire goûter ses spécialités... épicées !

    Aujourd'hui, Wassim quitte bientôt les familles et le suivi JRS, mais notre rôle de tuteur va prendre un nouveau chemin, celui d'être simplement là pour lui, en tant qu'amis. »cahiers de l’atelier 556)

     

    Admirons ce Jésus  qui ne se contente pas de rassasier en donnant du pain

    Admire tous ceux qui travaillent  à l’œuvre de Dieu (même  sur l’Aquarius)

  • se convertir

     «Jésus parcourait les villages des environs en enseignant. Il fait venir les Douze. Et il commença à les envoyer deux par deux…… Ils partirent et ils proclamèrent qu’il fallait se convertir. » (Marc 6,7-12)

     

    Mais qui, chez nous, a jamais eu l'idée que les pays pauvres pourraient eux aussi avoir un droit de se mêler de la politique mondiale des pays industrialisés de la zone Nord afin de pousser résolument à une démocratisation du monde ? Qui, chez nous, a jamais pu penser que les pays pauvres avaient le droit de mettre en question la souveraineté des pays riches ? Non seulement ceux-ci sont responsables des catastrophes écologiques, mais ils soumettent en outre les peuples pauvres et les cultures dont le développement diffère du nôtre à une modernisation et à une accélération qui, loin de promouvoir dans ces pays des formes dignes de vie humaine, les détruisent. Y a-t-il donc deux espèces de droits de l'homme ? Et cette inégalité ne devient-elle pas de plus en plus criante depuis la fin de la guerre froide et donc depuis que les pays industrialisés du Nord, riches et puissants, n'ont plus à craindre que les pays pauvres ne passent dans le mauvais camp ? L'Église, qui se trouve présente au point de rupture entre les uns et les autres, ne doit-elle pas courageusement devenir le lobby défenseur des pays pauvres, de leur droit d'intervention dans la politique mondiale, de l'égalité de tous en matière de droit des gens, ceci contre l'opinion commune selon laquelle le postulat des droits des gens est un impératif étranger au système dès lors qu'il s'agit de commerce international? Finalement, le royaume de Dieu que prêche l'Église n'est pas indifférent au cours des tarifs commerciaux '. (JB Metz-- memoria passionis P.195-196)

    Admire ce Jésus qui confie une telle mission !

    Comment vas-tu proclamer qu’il  faut  se convertir maintenant ? Avec qui ?