google

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dieu ou l'argent 2

Mt.6,24….« Jésus disqualifie la richesse comme idéal de vie et non seulement Il opte pour le pauvre mais Il repousse la richesse comme option de vie. Il repousse la richesse comme objectif de vie. La richesse ne peut être le but de la recherche de l’homme. On ne peut servir Dieu et l’argent (Mt.6,24) et celui qui suit Jésus doit assumer les valeurs du pauvre : la justice et la solidarité (Lc.19,1) …

Et la valeur fondamentale que Jésus découvre à l’existence pauvre, c’est qu’elle permet de vivre l’existence que Lui propose, comme modèle d’existence humaine.

(Federico Carrasquilla Colombie)

 

1-Regarde  tout ce qui nous fait désirer la vie des riches ?

2-Comment réagis-tu contre cette pression?

3-Avec quelle organisation ?

 

Les grands ne font pas attention aux petits. C'est ainsi que l'on pourrait résumer les travaux présentés par le psychologue Daniel Goleman Ces enseignements sont redoublés par les expériences menées par Paul Piff (Berkeley) qui indiquent que le comportement des personnes à hauts revenus peut être franchement antisocial. Piff montre ainsi que les conducteurs de voitures puissantes laissent moins souvent passer les piétons que les autres, que les personnes aisées prennent deux fois plus de bonbons dans un bol laissé sans surveillance, ou encore qu'ils trichent aux dés. (Gilles Raveaud Alternatives Economiques n° 329 - novembre 2013 )

 

Commentaires

  • Ma mère nous disait souvent : "je prie Dieu, pour que vous ne deveniez pas riche".
    Depuis 1975, date de son décès, j'y repense chaque fois que je suis tentée par du surplus, du confort, par trop de nourriture.... et je relance à Dieu cette même prière .
    Tous les biens matériels sont éphémères. je l'ai mieux compris en revenant d'Algérie. l'habitat d'une famille, ses ustensiles, sa déco, tout est différent de celui d'ici, plus simple, moins encombrant. Ici, j'ai besoin d'un tas de "bricoles" qui s'avèrent inutiles.
    Participer à la vie sociale en accueillant à notre table, en partageant nos savoir-faire, en proposant des solutions pour l'ensemble des locataires


    redonner ce que j'ai appris, reçu.

Les commentaires sont fermés.