google

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • speculateurs

    « Ne craignez pas ceux qui tuent le corps sans pouvoir tuer l’âme » (Mathieu 10,26)

    « le spéculateur est une figure semblable à celle que Jésus dans l’Evangile appelle «mercenaire», pour l’opposer au Bon Pasteur. Le spéculateur n’aime pas son entreprise, il n’aime pas les travailleurs, mais il voit l’entreprise et les travailleurs seulement comme un moyen pour faire du profit. Il utilise, il utilise l’entreprise et les travailleurs pour faire du profit. Licencier, fermer, délocaliser l’entreprise ne lui crée aucun problème, parce que le spéculateur utilise, instrumentalise, «mange» les personnes et les moyens pour ses objectifs de profit. Quand l’économie ………..passe entre les mains des spéculateurs, tout se détruit. Avec le spéculateur, l’économie perd son visage et perd les visages. C’est une économie sans visages. Une économie abstraite ………. ;NON, Craindre les spéculateurs., paradoxalement, le système politique semble quelquefois encourager celui qui spécule sur le travail et non celui qui investit et croit dans le travail. Pourquoi? Parce qu’il crée la bureaucratie et les contrôles en partant de l’hypothèse que les acteurs de l’économie sont des spéculateurs, et ainsi, ceux qui ne le sont pas sont désavantagés, et ceux qui le sont réussissent à trouver les moyens pour éluder les contrôles et atteindre leurs objectifs. On sait que les règlements et les lois pensées pour les malhonnêtes finissent par pénaliser ceux qui sont honnêtes........... Faites attention, vous qui êtes entrepreneurs, et vous aussi, travailleurs: faites attention aux spéculateurs. Et également aux règles et aux lois qui, à la fin, favorisent les spéculateurs et non les véritables entrepreneurs. Et à la fin laissent les gens sans travail. » (François Pape 26052017)

    Admirons Jésus qui n’a pas craint ceux qui pouvaient tuer son corps !

    Regarde ceux qui ne craignent pas les spéculateurs !

    E t toi, es-tu parmi eux ? Avec quelle organisation ?

  • travail

    « donner sa chair à manger » (jean 6,51)

    « J’ai accepté cette rencontre aujourd’hui, dans un lieu de travail et de travailleurs, parce que ce sont aussi des lieux du peuple de Dieu. Les dialogues dans les lieux de travail ne sont pas moins importants que les dialogues que nous avons dans les paroisses ou dans les salles de congrès solennelles, car les lieux de l’Eglise sont les lieux de la vie, et donc aussi les places et les usines. Quelqu’un pourrait dire: «Mais ce prêtre, qu’est-ce qu’il vient nous dire? Qu’il aille à la paroisse!». Non, le monde du travail est le monde du peuple de Dieu: nous sommes tous Eglise, tous peuple de Dieu.

    Il faut dire avec force que cette culture compétitive entre les travailleurs au sein de l’entreprise est une erreur, …

    Si nous bradons le travail à la consommation, nous braderons bientôt également avec lui tous ses mots frères: dignité, respect, honneur, liberté. Nous ne devons pas le permettre,

    Un monde qui ne connaît plus les valeurs et la valeur du travail, ne comprend même plus l’Eucharistie, la prière véritable et humble des travailleuses et des travailleurs. Les champs, la mer, les usines, ont toujours été des «autels» d’où se sont élevées des prières belles et pures, que Dieu a saisies et recueillies. »  François Pape 26052017

    Admire vraiment Jésus qui a donné sa chair jusqu’à être condamné au tribunal.

    Admire aussi ceux qui donnent leur vie pour un vrai travail pour tous.

    Et toi ? avec quelle organisation 

  • afrique

    « Dieu a tellement aimé le monde qu’il a envoyé son Fils, »( jean 3,16)

     « la consigne donnée aux Etats africains depuis trente ans a été d'importer le modèle démocratique européen, mais l'expérience de la colonisation avait été celle d'une trahison de cet idéal. La leçon qu'en a retenue une bonne partie de ses élites est que cette loi importée …..n'est au fond rien d'autre que la loi du plus fort . Il en est advenu de même du concept d'État. La « mission civilisatrice » de l'État colonial a d'abord consisté à exploiter les populations et les ressources locales….L'indépendance venue, les nouveaux dirigeants ont occupé la place des anciens administrateurs coloniaux et l'Etat a conservé cette face prédatrice19.  » (Supiot la gouvernance par les nombres P.87)

     

    Comment l’Esprit de Dieu agit-il actuellement pour que le monde soit sauvé ?

    Et Toi comment agis-tu ? Avec qui ?