google

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • nouveau

    « Qu’est-ce que cela veut dire ? Voilà un enseignement nouveau, donné avec autorité ! »Marc 1,21

     « C'est parce que l'Eglise est témoin d'une espérance par delà la mort qu’elle   radicalise l'engagement des chrétiens au service du monde : il s’agit en effet d'anticiper ici-bas la réalisation des promesses eschatologiques. de paix, de justice et de liberté, elle le relativise :

    il ne faut pas sacraliser un certain état de la société comme si nous n avions d'espérance  qu’en ce monde. L'espérance chrétienne, comme espérance eschatologique, est a à la fois critique à l'égard des utopies  de l'avenir et libératrice a l’égard de la pesanteur des ordres établis. » (Geffré  un nouvel âge de la théologie)

     

    Admire Ce Jésus qui propose toujours du nouveau.

    Comment l’espérance chrétienne en la Vie est-elle critique et libératrice aujourd’hui ?

     Est-ce qu’elle parait nouvelle aujourd’hui à certains ? A Toi ? A ton groupe ?.

  • se convertir

    « Convertissez-vous et croyez à l’Évangile. » Marc 1,14

    « Cette rencontre des mouvements populaires est un signe, un grand signe : en présence de Dieu, de l’Église, des peuples, vous êtes venus poser une réalité très souvent passée sous silence. Les pauvres ne subissent pas seulement l’injustice mais luttent aussi contre elle !

    Ils ne se contentent pas de promesses illusoires, d’excuses ou d’alibis. Ils ne restent pas non plus à attendre bras ouverts l’aide des ONG, les plans d’assistance ou les solutions qui n’arrivent jamais, ou qui, s’ils arrivent, le font d’une façon telle qu’ils vont vers la gestion, l’engourdissement, l’apprivoisement, et cela est plutôt dangereux. Vous sentez que les pauvres n’attendent plus et veulent être des protagonistes ; ils s’organisent, étudient, travaillent, exigent et surtout pratiquent cette solidarité si spéciale qui existe entre tous ceux qui souffrent, entre les pauvres, et que notre civilisation semble avoir oublié, ou pour le moins veut oublier. » (François, pape, 28102014)

    Admirons ce Jésus qui invite sans cesse tous les hommes à se convertir !

    Accueille cette Bonne Nouvelle : les pauvres luttent.

    Comment vas-tu te convertir ? Comment vas-tu transmettre cette invitation ?

  • mages

    « Or, voici que des mages venus d’Orient arrivèrent à Jérusalem et demandèrent :« Où est le roi des Juifs qui vient de naître ?
    Nous avons vu son étoile à l’orient et nous sommes venus nous prosterner devant lui. » ‘Mt.2,1)

     

    L’Envoyé de Dieu attire certains, qui paraissent lointains mais se mettent en chemin, alors que d’autres ont peur d’être dérangés dans leur vie pratique et dans leur foi !

     

    « Tout d'abord, j'aimerais évoquer cette mise en chemin que permet Dieu. Le mot « Dieu » dans la prière est souvent la traduction de l'hébreu El, un mot qui veut aussi dire « dans la direction de ». Je ne sais si cela marche avec Allah en arabe, mais El, en hébreu courant, veut dire «je vais vers quelque part ». Le nom même de Dieu indique donc une direction, un mouvement.

    Me touche aussi le fait que dans la prière surgit la conscience d'un manque, d'un vide en soi. Il se pourrait alors que l'erreur soit d'attendre de Dieu qu'il vienne remplir ce vide et ce manque. Ce n'est pas le Dieu que je prie pour ma part ; je prie Dieu pour lui marquer ma reconnaissance de la conscience du vide qui est en moi. Le vide est ce qui permet la mise en mouvement. S'il n'y a pas de vide en soi, si on est plein de quelque chose, on ne va nulle part. La mise en mouvement est toujours conditionnée par la conscience et la reconnaissance de la faille en soi. Savoir qu'il y a en soi de la place pour l'autre est le point de départ vers le Transcendant, vers l'au-delà de soi. »

    (Delphine Horveilleur-juive, rabbin- milles façons d’être juif ou musulman P.214)

     

    Admirons ce Dieu qui attire des chercheurs de toutes religions.

    Que t’apprend cette femme Rabbin ?

    Qu’est ce que les juifs, musulmans…t’apprennent ? A toi et à notre pays ?

    Qu’est ce que les juifs, musulmans…apprennent  à notre pays ?