google

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

perseverer

« ‘Voilà trois ans que je viens chercher du fruit sur ce figuier, et je n’en trouve pas.
Coupe-le. À quoi bon le laisser épuiser le sol ?’
    Mais le vigneron lui répondit : ‘Maître, laisse-le encore cette année,
le temps que je bêche autour pour y mettre du fumier.
    Peut-être donnera-t-il du fruit à l’avenir. Sinon, tu le couperas.’ » (luc 13,1-9)

 

Admire Jésus cet homme qui s’engage à féconder la terre malgré les déceptions

 

« Cette politique agricole tous azimuts a permis quelques progrès, notamment l'extension des grands systèmes d'irrigation. Mais elle reste prisonnière d'un modèle productiviste mal adapté aux réalités du Niger. Car, ici, l'agriculture familiale reste dominante.  «Ici, pour fertiliser un demi-hectare avec le modèle productiviste, il faut répandre au moins 4 sacs de 15-15-15", un composé de potasse, de phosphore et d'urée qui coûte 13 500 F CFA à prix subventionné. La fumure organique produite à partir de déchets végétaux ou ménagers, elle, ne coûte que nos efforts et est sans danger pour la santé», souligne avec fierté Moussa Younoussa, président du comité de gestion.(La Croix 16/10/2018)

Repère actuellement ceux que les échecs ne paralysent pas !

         Et Toi ? avec quelle organisation ?

 

Les commentaires sont fermés.