google

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • nouveau

    « C’est pourquoi tout scribe devenu disciple du royaume des Cieux est comparable à un maître de maison qui tire de son trésor du neuf et de l’ancien. » (Mt.13,52)

    Admire Celui qui invite à  tirer du neuf et de l’ancien

    dans leur ensemble, les diverses ruptures et processus révolutionnaires et politiques qui ont permis de réduire et de transformer les inégalités du passé ont été un immense succès, et sont à l'origine de nos institutions les plus précieuses, celles précisément qui ont permis que l'idée de progrès humain devienne une réalité (le suffrage universel, l'école gratuite et obligatoire, l'assurance maladie universelle, l'impôt progressif). Il est très probable qu'il en aille de même à l'avenir. (Pikettty etudes nov.2019)

    Regarde aujourd’hui : qui sait tirer du neuf et de l’ancien !

    et toi ? avec qui ?

  • tourisme

    « Le royaume des Cieux est comparable à un homme qui a semé du bon grain dans son champ.
        Or, pendant que les gens dormaient, son ennemi survint ; il sema de l’ivraie au milieu du blé et s’en alla. »
    Mt.13,24

    Admirons le réalisme de Jésus et de son Père !

    À l'échelle locale, le tourisme produit volontiers un conservatisme bon teint adossé à de solides rentes, notamment foncières et immobilières, qui sont peu propices aux options de divergence et de transformation. Face à cette inertie, c'est du côté des pratiquants et de certains opérateurs eux-mêmes que des résistances à l'hédonisme marchand se font jour, en opposant la recherche d'un accomplissement à celle d'un divertissement. . On observe à bas bruit une multiplication de pratiques plus ou moins explicites de «démission» du tourisme : activités manuelles et culturelles, jardinage, bénévolat, volontariat et actions collectives, sociabilité locale, méditation, pratiques d'«épanouissement existentiel »...  Plus que des formes alternatives de tourisme, ce sont donc des alternatives au tourisme qui sont en jeu. Et ce malgré les efforts constants des opérateurs pour sans cesse ramener dans le cadre institué du tourisme tout ce qui tend à s'en affranchir.

    La crise économique annoncée parachèvera-t-elle la décroissance du tourisme imposée par le confinement? ……..À la croisée de l'inventivité centrifuge des pratiques, qui tend à s'éloigner des lieux de fréquentation, et de la nécessaire réorientation des politiques de ce qui est encore désigné comme «tourisme», il semble indispensable de débattre, y compris à l'échelle locale . (P.Bourdeau le monde diplomatique)

    Regarde où est le bon grain et où est l’ivraie en matière de tourisme !

    Qu’est ce que tu en dis autour de toi?

  • petits

     

    « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange :ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bienveillance (Mt.11,25)

    Admirons Celui qui se révèle aux tout petits

    Ma grand-mère blanche me disait même que lorsque mon papa m’amenait chez ma grand-mère noire, il ne fallait toucher à rien de ce qu’on me donnerait à boire ou à manger et que lorsqu’ils organisaient une cérémonie, il fallait que je ferme les yeux, que je ne regarde pas.

    Ma grand-mère blanche, la personne, qu’à ce jour, j’ai le plus souffert de perdre, était une femme avec des comportements racistes. Je n’ai pas honte de le dire parce que au fur et à mesure que je grandissais et critiquais ces comportements, elle s’est toujours montrée très réceptive et j’ai été témoin du combat qu’elle a mené, dans les dernières années de sa vie, pour éradiquer tout le racisme dont elle avait hérité.

    En cachette de mes parents, lorsque nous étions seules, elle et moi, ma grand-mère blanche me faisait des espèces de massages du nez pour me l’affiner davantage, parce qu’il n’était pas possible qu’il soit comme celui de ma grand-mère noire, comme il n’était pas possible que m’attirent les coutumes de cette autre famille.

    J’ai grandi avec mille préjugés et comportements racistes aussi, mais j’ai pu faire ce que ma grand-mère blanche n’avait pas pu faire du fait de ses propres limites et de celles de son époque. J’ai pu mettre un terme à la reproduction de ces comportements inculqués.

    Par exemple, depuis environ deux ans, j’en suis venue à aimer et à m’intéresser à mes cheveux, parce qu’avant ils me semblaient une calamité. (Mel Herera –Cuba)

    Admire ce qu’Il révèle à ces femmes !

    Regarde ce qu’Il révèle actuellement, aux petits !