google

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • AVENT

    "pour Jésus être pauvre c’est sa manière d’être homme et de vivre comme homme…….c’est ce qu’il offre à tout le monde…… …

    Au long des siècles, l’homme a toujours insisté pour construire un monde dont l’horizon est le monde du riche, un monde d’abondance où l’on a tout. Les résultats sont évidents : Chaque jour augmente le nombre de personnes qui vivent dans la misère.

    Partager la pauvreté signifie apprendre à vivre de manière plus simple, de manière frugale, de manière plus ordinaire. Partager  la pauvreté signifie vivre en harmonie avec la nature, soigner les ressources naturelles en évitant de détériorer a grande vitesse la planète pour ne pas gaspiller le patrimoine des générations futures. Partager  la pauvreté signifie apprendre à être tolérants envers les autres, à respecter leurs idées. Cela signifie être solidaire et partager le pain avec le voisin. Cela signifie être accueillant et hospitalier avec notre prochain, etc……"(F.Carrasquilla-Medellin)

                                     Comment vas-tu vivre cet temps d'Avent 2013?

  • Christ roi

    Dieu agit autrement que nous

    Dieu a montré à qui il donne sa préfé­rence. Il s'est placé du côté des opprimés. Les puissants, les maîtres de ce monde, ceux qui ont massacré le peuple et se sont moqués de lui, doivent à présent s'incliner devant ce même peuple et recevoir de lui le service de Dieu. La situation s'est inversée……

    Ainsi, dès le début du premier chant,(Is.41 ;9-10) Dieu attire l'attention du monde sur les petits et les opprimés, ses Serviteurs. Dieu veut que tous regardent les pauvres et découvrent en eux la Bonne Nouvelle que par eux il offre à tous. (C.Mesters …..du Brésil)

     

     

    Qu'est-ce que les pauvres/les gens du monde populaire te révèlent de la Bonne Nouvelle?

  • c'est la fin!

     

    «Il y a quelques années, je voyais l'avenir à partir d'une justification et d'une transposition du passé », disait Légaut peu avant sa mort; maintenant, poursuivait-il, «j'ai l'impression que l'avenir ne pourra être qu'une renaissance à la suite d'une sorte de mort du passé, un au-delà de ce qui, jusqu'à présent, a été vécu. Jadis, je savais ce que je pouvais espérer. Maintenant, je l'ignore »

    J.Moingt

                                                     Qu'est-ce que cela peut te faire penser avec ce qui finit?