google

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

foi en Dieu 2

Dieu. Finalement je pense qu'il est l'infini qu'il y a au-delà de tout homme et l'infini que nous trouvons en nous dans ce que le concile appelle « la vocation divine », « le germe divin» Ce qui est source de la foi en Dieu comme de l'attente d'un salut, c'est de se sentir dépassé par l'altérité de l'autre, sentir l'infini qu'il y a dans l'homme, qu'il y a dans un enfant, qu'il y a dans une personne souffrante, sentir que Dieu, c'est l'infini de cette altérité-là, sans que cela nous éloigne de l'homme. Il nous faut revenir au sens de l'humain..                                J.Moingt « l’évangile sauvera l’Eglise » P.93

                       

Comment sens-tu l’infini en toi, dans les autres ?

Que fais-tu pour le respecter et le faire respecter ?

Commentaires

  • je comprends tout à fait ce texte, Dieu devient plus clair pour moi. Je suis témoin de ce germe divin, source de foi en Dieu, Je me sens dépassée par l'altérité, l'immense générosité d'Andrée, qui dépanne sans cesse le plus faible, de Fatima qui excuse tout, même la méchanceté de sa voisine qui lui claque sa porte au nez ! je crois que je vois souvent l'inconnu chez l'autre, le possible, surtout chez les enfants; je veux partager cette découverte pour qu'elle enrichisse notre recherche de Dieu. Chaque fois que je le peux...
    Maryse

Les commentaires sont fermés.