google

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • boté

    les œuvres de miséricorde de mère Teresa de Calcutta sont méritantes parce que bénéfiques, et nous n'allons pas insister sur leur utilité. Cependant si elles ne suscitent ni l'espérance que la venue du royaume est possible - et pas seulement que soient assouvis les besoins individuels - ni aucune sorte de conflit, alors on ne saurait les comparer aux miracles de Jésus. (Sobrino P.514)

     

                Participes- tu à des œuvres de miséricorde ?

                Est-ce qu’elles font espérer un monde meilleur ici ?

                Est-ce qu’elles provoquent des conflits ?

  • graine

    Le Royaume de Dieu est comme une petite graine…..(Mc.4,31…)

    Tandis que nous vivons distraitement le monde des apparences, des choses mystérieuses se produisent au cœur de l'existence. Jésus leur montre les champs : tandis que les gens passent sur les chemins, sans rien voir de spécial, quelque chose se produit sous terre : les graines semées se transforment peu à peu en une belle récolte. Il en va de même au foyer : tandis que s'écoule la vie quotidienne de lafamille, quelque chose se fait en secret dans la pâte préparée le matin par les femmes : bientôt le pain va lever. Il en va de même pour le Royaume de Dieu. Sa force bénéfique agit déjà à l'intérieur de la vie, et transforme tout, mystérieusement. La viesera-t-elle comme Jésus la voit ?Dieu agit-il maintenant, en silence, à l'intérieur de notre propre vie ?Est-ce là le secret ultime de la vie ? ,…….

    (Pagola dans « Jésus approche historique »P.131)

     

                           Comment Dieu agit-il maintenant au cœur de ta vie ?

                                                                          Au cœur des mouvements  de ton peuple ?

                          

                           Est-ce ainsi qu’Il nous sauve ? nous divinise ?

                           Admirons et coopérons

     

  • royaume

    Jésus n'a jamais eu à l'esprit une stratégie concrète de caractère politique ou religieux pour construire le Royaume de Dieu. Pour lui, l'important est que tous reconnaissent Dieu et « entrent » dans la dynamique de son Royaume. Ce n'est pas une question purement religieuse, mais un engagement aux profondes implications d'ordre politique et social ; l'expression même de « Royaume de Dieu », qu'il a choisie comme symbole central de tout son message et de toute son action, ne laisse pas d'être un terme politique qui ne peut que susciter des attentes chez tous, et aussi une grande méfiance dans l'entourage du gouverneur romain et dans les cercles hérodiens de Tibériade. Le seul Empire reconnu dans le monde méditerranéen, et au-delà, c'était « l'Empire de César ». Que veut suggérer Jésus en annonçant aux gens que le « Royaume de Dieu » arrive ?

    C'est l'empereur de Rome, avec ses légions, qui établit la paix et impose sa justice au monde entier, en soumettant les peuples à son empire. C'est lui qui leur apporte le bien-être et la sécurité, ,…….(Pagola dans « Jésus approche historique »P.118-119)

     

    Le Royaume de Dieu a des implications politiques qui inquiètent toujours les grands ! Il leur fait peur ! Il a fait condamner à mort Jésus et Paul !

    Aujourd’hui est-ce que notre action suscite des attentes chez les peuples du Sud ?

    Est-ce qu’elle fait peur aux grands de ce monde ?