google

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • charité

    "Le combat que mène Jésus avec les forces qui s'opposent à lui traverse l'évangile. ….Ces luttes sont l'anticipation de cette confrontation finale avec le prince de ce monde dans sa passion …..ce combat doit faire éclater l'obéissance du Fils et l'amour du Père. Cependant le combat est bien réel. ….".(M.Nebel- la catégorie morale du péché structurel- P.402)
    "Avant d'être surpris de la « tolérance » des Allemands au nazisme (1923-1945), qu'on médite sur notre propre « tolérance » quand aux injustices du commerce international, auquel nous devons la situation privilégiée d'une consommation à bon marché dans les pays industrialisés."(M.Nebel P.511)
                   Admire ces combats de Jésus tout au long des évangiles.
                  Admire cette dimension de son amour, de sa charité.
                  Qui aujourd’hui mène des combats semblables ? Aime comme cela?
                   Et toi ? Avec qui ?

  • conflits 2

    Les évangiles témoignent de la centralité de la croix dans la vie de Jésus. « Les évangiles racontent l’histoire de la passion précédée d’une longue introduction », écrivait Martin Kähler. Son agir messianique commence par un indice de la croix : Jésus se rend en Galilée, « Jean étant prisonnier », et alors rapidement sont rappelés ses conflits à mort avec les puissants. Dans la synagogue, le jour du sabbat, il guérit un homme à la main desséchée, et « les pharisiens se concertèrent avec les Hérodiens pour voir comment l’éliminer » (Mc 3, 1-) (Sobrino)
    Toute la vie de Jésus a été une vie de conflits avec les grands de son temps.
    Admirons le !
    Avons-nous vraiment remarqué l’importance des conflits dans la vie de Jésus ?
    Le courage qu’il lui a fallu pour risquer ainsi sa vie, chaque jour, pour le petit peuple?
    Comment le suivons- nous ?

  • bapteme

    "À un moment déterminé, Jésus s'est approché de Jean Baptiste, il a écouté son appel à la conversion et s'est fait baptiser par lui dans les eaux du Jourdain. Les faits ont eu lieu aux alentours de l'année 28, et c'est l'une des données les plus sûres que nous possédions. Dans les premières communautés chrétiennes, nul n'aurait eu l'idée d'inventer un épisode aussi embarrassant, qui ne pouvait que créer des difficultés aux adeptes de Jésus.
    Le baptême posait deux problèmes. S'il avait accepté de recevoir le baptême des mains de Jean, Jésus ne lui était-il pas inférieur ? Plus encore : dans la mesure où Jésus étant descendu dans le Jourdain, comme tous les autres qui y confessaient leurs péchés, Jésus n'était-il pas lui-même un pécheur ? Ces questions n'avaient rien de théorique car certains chrétiens étaient probablement en contact avec des cercles baptistes suiveurs de Jean, et non pas de Jésus.
    Les chrétiens ne pouvaient pas non plus nier les faits, mais ils les présentèrent de façon à ce qu'ils ne rabaissent pas la dignité de Jésus. (Pagola dans « Jésus approche historique »P.86)

                 Il y a un fait et sa présentation selon les besoins des différents rédacteurs des 4 évangiles.
                Apprenons à distinguer ce qui s’est passé et la présentation différente selon chaque évangile.

               Admire le courage de ceux qui ont gardé ce fait!