google

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

réagir

« Mais n’agissez pas d’après leurs actes,car ils disent et ne font pas.
    Ils attachent de pesants fardeaux, difficiles à porter, et ils en chargent les épaules des gens ;mais eux-mêmes ne veulent pas les remuer du doigt. »Mc23,1
…..

« L’insertion dans les luttes populaires pour la libération a été — et demeure — pour de nombreux chrétiens en Amérique latine le début d’une nouvelle manière de vivre, de communiquer et de célébrer leur foi. Qu’ils soient issus de ces classes populaires elles-mêmes ou qu’ils viennent d’autres secteurs sociaux, ils cherchent dans les deux cas — même si c’est à travers des ruptures et des chemins différents — une identification consciente et claire avec les intérêts et les combats des opprimés du continent. C’est là le fait majeur qui marque la vie de la communauté chrétienne au cours de ces dernières années en Amérique latine. Ce fait a été et continue à être la matrice de l’effort de clarification théologique qui a conduit à la théologie de la libération. Celle-ci n’est pas compréhensible sans sa relation à une telle pratique. Aujourd’hui, la pratique libératrice des classes populaires, avec ses avancées et ses reculs, pose de nouvelles questions : sur le plan social et politique, d’abord, mais également, à partir de là, pour la conscience chrétienne et théologique du moment. ( G.Gutierrez « la force historique des pauvres » .P.163)

 

Réjouissons nous Jésus invite à réagir et Il l’a fait lui-même!

Et Toi, comment réagis-tu ? avec qui ? contre quel comportement ?

Les commentaires sont fermés.