google

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

noces

Au milieu de la nuit, il y eut un cri : ‘Voici l’époux ! Sortez à sa rencontre.’
    Alors toutes ces jeunes filles se réveillèrent et se mirent à préparer leur lampe.,
l’époux arriva.
Celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, (Mt.25,1)

 

« en Afrique, nous disposons de plus en plus de recherches'112' qui montrent que la représentation que l'on se fait de la femme africaine traditionnelle est une représentation coloniale et fausse. Dans nombre de sociétés africaines traditionnelles, la femme n'était pas, comme on a tendance à le penser à tort, dépendante et soumise. Les femmes disposaient en général de terres et menaient des activités économiques indépendantes. En réalité, c'est la colonisation qui a importé et imposé (on est toujours dans le cadre du partage des valeurs du colonisateur si cher à François Fillon) en Afrique le modèle de la femme européenne des XVIIIe et XIXe siècles; femme soumise et dépendante de son mari. …….

 

comme l'ont montré de nombreux historiens et anthropologues'106', la plupart des sociétés africaines traditionnelles étaient fondamentalement des sociétés où la palabre et la délibération jouaient un rôle central. Et, de toute évidence, le despotisme et l'autoritarisme ne s'accommodent pas de telles pratiques. Une société qui place la palabre et la délibération au cœur de son mode de fonctionnement n'est pas par essence fermée au pluralisme démocratique. Elle fonde au contraire son organisation politique et sociale sur ce principe. L'Afrique est riche d'une culture de la délibération et de l'association qui peut nourrir utilement sa démocratie en la préservant des dérives autoritaires et populistes qui menacent de plus en plus nombre de démocraties contemporaines » (Dr Oumar Dia- Dakar)

 

Admirons Jésus Christ qui nous invite à nous préparer pour des  noces, (pas seulement pour la mort)!

Comment te prépares-tu après ces années de colonisation ? Avec qui ?

Écrire un commentaire

Optionnel