google

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • contradiction

    Siméon reçut l’enfant dans ses bras, et il bénit Dieu en disant à Marie sa mère :
    « Voici que cet enfant provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël.
    Il sera un signe de contradiction – et toi, ton âme sera traversée d’un glaive – (Luc2,22…

    Admire celui qui vient et  contredit  sans complexe

     

    Que cette croyance ait pu s'imposer à ses disciples montre la puissance de la figure qui s'était introduite au travers de la parole et de l'exemple de Jésus, et à laquelle il fallait la sanction de ceux qu'elle avait saisis pour se parachever. Car le prodige de cette histoire est que Jésus, au sens strict, n'a rien fondé du tout. Il a dessiné la figure d'un messie à l'opposé de celle qu'on attendait, et avec elle une autre figure de Dieu que celle à laquelle on était accoutumé….tout ce qu’il était possible de se raconter a son sujet tombe devant cette irruption  radicalement déconcertante. (M.Gauchet –« après Jésus » P.622)

     

                Repère ceux qui, actuellement, ne craignent pas d’être signe de contradiction

     

                            Et Toi ? avec quelle organisation ?

     

     

  • comblé

    « Je te salue, Comblée-de-grâce le Seigneur est avec toi. »Luc 1,26….

                            Réjouissons nous Dieu ne cesse de combler de grâce

    Nous n’avons pas envie de vivre dans un monde où les inégalités ne cessent de croître, dans un monde fondé sur des valeurs de compétition, de domination, de prédation, où les sociétés humaines se délitent, emportées par ce libéralisme consumériste. (Hulot-Lenoir le monde 2020-10-17)

                            Repère tous ceux par qui, actuellement, l’envoyé  de Dieu est mis au monde

                            Et Toi ? avec qui ?

  • laicité

    Une laïcité souvent « frileuse »

    À ses yeux, il s’agit moins d’enseigner le fait religieux – « ce qui est sans doute fait insuffisamment » – que de présenter les religions « comme des récits, comme autant de réponses différentes et essentiellement narratives aux grandes questions auxquelles est confrontée l’humanité, comme la singularité de chaque être, la souffrance et la mort ».

     

    Invité à présider la deuxième controverse, consacrée aux apports des neurosciences, le ministre de l’éducation Jean-Michel Blanquer devrait aussi évoquer cette question de la spiritualité dans son discours de clôture.

     Controverses de Descartes, La Sorbonne, 47 rue des Écoles, entrée libre et gratuite dans la limite des places. Renseignements et inscription ; https://editions.nathan.fr/actualites/rendez-vous/les-controverses-de-descartes-2018---LaCroix 15042019