google

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • tais toi

    « il y avait dans leur synagogue un homme tourmenté par un esprit impur, qui se mit à crier :
    « Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ? Es-tu 
    venu pour nous perdre ? Je sais qui tu es :
    tu es le Saint de Dieu. »
    Jésus l’interpella vivement : «
    Tais-toi ! » marc 1,21

    Admire cet homme qui veut être jugé sur ses actes, sa manière de vivre, pas sur autre chose.

     

    « on doit plus encore faire remarquer que, concernant la question, à l’évidence pourtant capitale, de sa propre identité, Jésus apparaît toujours soucieux qu’on ne précipite pas les choses ; il se méfie des désignations trop vite adoptées à son sujet. Il va même jusqu’à n’accepter de se donner à lui-même - et encore le fait-il rarement - que le titre, évidemment mystérieux, de « Fils de l’homme ». Comme s’il souhaitait toujours, en somme, qu’on se donne le temps. ….. Tout se passe comme si dominait toujours, chez Jésus, l’invitation à se rendre disponible à ce qui n’est pas encore là mais qui vient, et à un mûrissement qui conditionnera l’accès à la vérité des situations, des événements et des réalités en cause…… ».(Mgr Doré dans « après Jésus ». P.7)

    Regarde ceux qui vivent et agissent avec Jésus au lieu de parler sans cesse de lui !

    Cherche  ceux qui vivent et agissent au lieu de chercher à paraitre !

    Et Toi ? Qu’est-ce que ta vie et tes actions révèlent ?

  • s'engager

    aa

    « Après l’arrestation de Jean le Baptiste, Jésus partit pour la Galilée proclamer l’Évangile de Dieu ; il disait  « Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l’Évangile. » (Marc 1,14…)

    Admire ce Jésus qui s’engage lors de l’arrestation de Jean Baptiste

    Jésus ……….était convaincu que le sort de tous les prophètes, de tous les envoyés de Dieu, était d'être persécuté par le peuple même auquel ils étaient envoyés, selon le thème théologique fortement diffusé à l'époque, de la persécution des prophètes. D'ailleurs, nul besoin d'être grand clerc pour se rendre compte que les puissants cherchent toujours à faire taire ceux qui veulent parler pour les petits et les sans-voix. La mort violente, sur l'ordre du roi, de Jean le Baptiste, son maître initial, l'homme que Jésus a le plus admiré sur la terre, l'homme dont il a accepté le baptême et le message, l'homme dont il a dit que « parmi ceux qui sont nés d'une femme, personne ne s'est levé de plus grand que Jean le Baptiste30 », ne pouvait que le conforter dans cette conviction théologique. (Marc Rastoin Centre Sèvres - Facultés jésuites de Paris)

     

                                    Cherche : qui actuellement s’engage au lieu de s’écraser !

                                   Et Toi ? avec qui ?

  • tradition

    Jean le Baptiste, posant son regard sur Jésus  qui allait et venait…dit : Voici l’agneau de Dieu (Jean 1,35…..

    Admire Celui qui rentre dans une tradition et la conteste

    Le quatrième évangile, dont la rédaction date des années 90, émane d'un courant spécifique du christianisme ancien appelé « johannisme ». Ce courant s'est placé sous l'autorité de la figure apostolique de Jean. Il regroupe des communautés d'Asie Mineure, en cette fin de Ier siècle où le rapport entre chrétiens et Juifs s'est considérablement tendu. Jésus, salué comme « le roi d'Israël », y déclare que « le salut vient des Juifs41 » ; il est le Messie envoyé par Dieu à son peuple Israël. Mais à cette révélation, « les Juifs » dans le quatrième évangile opposent un déni catégorique. A la différence des autres évangiles, où le portrait des interlocuteurs de Jésus est nuancé, « les Juifs » constituent chez Jean un front monolithique de refus (à une ou deux exceptions près, comme Nicodème et Joseph d'Arimathie). Cette image négative reflète la situation des communautés johanniques

    L'identité chrétienne, notons-le, ne se dit pas en dehors du lien nourricier à l'origine ; mais les chrétiens se savent désormais dépositaires d'une révélation dont le judaïsme n'a pas voulu. . Marguerat 297-298

     

    Cherche : qui actuellement bouleverse sans crainte certaines traditions même religieuses !

    Et Toi ? avec quel groupe ?