google

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

salut

« Jésus leur répondit…Ils ne peuvent plus mourir…..le Dieu d’Abraham, Dieu d’Isaac, Dieu de Jacob.     Il n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants. Tous, en effet, vivent pour lui. » Luc 20,38)

            Admirons la conviction de cet homme   

 «  si le salut chrétien est souvent discrédité parmi nos contemporains, c'est parce que le salut comme rédemption du péché et don d'une vie éternelle est compris dans un sens trop surnaturaliste et trop individualiste. Qu'est-ce qu'un salut dans l'au-delà qui ne se traduit pas par une libération dès maintenant hic et nunc et comment accepter un salut personnel qui ne change rien à la condition misérable de tant et tant d'hommes et de femmes? On sait que ce qui nourrit l'indifférence religieuse aujourd'hui, surtout chez les jeunes, ce n'est pas le divertissement au sens pascalien mais au contraire un sens très aigu du contraste entre le programme idéal des religions et leur inefficacité pratique à soulager toutes les victimes des calamités naturelles ou de l'injustice criante de ceux qui détiennent le pouvoir. » (Geffré -de Babel à Pentecôte- P.240)

 

            Repère les convictions de ceux qui lutent actuellement

            Sur quoi s’appuient tes convictions ?

Comment ta foi en un salut éternel se traduit actuellement ?

 

Les commentaires sont fermés.