google roserevangile

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Roger reflexions - Page 4

  • guerir

    « Jésus appela les Douze ; alors il commença à les envoyer en mission deux par deux. Il leur donnait autorité sur les esprits impurs, et il leur prescrivit de ne rien prendre pour la route, » (Mathieu 6,7…)

     

                Admire Celui qui envoie guérir et  convertir partout

     

    Au cours des trente dernières années, la croissance de la productivité du travail dans les pays de l'OCDE a été en moyenne de 3 % par an dans le secteur manufacturier contre 1,3 % dans les services marchands selon l'OCDE. Si la croissance de la productivité manufacturière a décliné ces dernières années, la productivité dans ce secteur reste encore 40 % plus élevée que dans les services.

    Les salaires sont également plus hauts, notamment pour les non-qualifiés :

    en France, un ouvrier non qualifié dans le secteur automobile a un salaire annuel brut supérieur de 20 % à un salarié non qualifié dans la restauration, selon l'Insee…………...

    En 2015, le salaire annuel brut des emplois exposés (à la concurrence internationale) était en moyenne supérieur de 27 % à celui des emplois abrités,………..]. Les emplois industriels sont également moins précaires que les emplois de services. En 2017, la part des salariés ayant signé un CDI était de 44 % dans l'industrie contre 28 % dans le tertiaire.

    Le secteur industriel donne ainsi à la classe moyenne des emplois à la fois mieux payés et plus stables.     ’économie mondiale 2021 P.44)

     

    Cherche :qui, actuellement Dieu envoie  guérir le corps social et convertir à la Justice?

    Et  toi : guérir et convertir qu’est-ce que cela te dit ?

  • silence

    2021-07-04

    «  En ce temps-là,     Jésus se rendit dans son lieu d’origine, et ses disciples le suivirent. 
    De nombreux auditeurs, frappés d’étonnement, disaient : « D’où cela lui vient-il ? 
    Quelle est cette sagesse qui lui a été donnée, 
        Et il s’étonna de leur manque de foi. «  Marc 6,1….

                                       Admire ce fils du peuple qui étonne par sa sagesse

    Remarquons d'abord que, dans nos sociétés, l'intériorité de l'homme est gravement menacée peut-être comme jamais auparavant. Les espaces de silence et les vides se réduisent sérieusement, alors que nos sens sont de plus en plus sollicités et saturés, voire anesthésiés ; surtout l'ouïe envahie par le bruit environnant ou un trop de messages et la vue confrontée à un fondu enchaîné d'images de toutes sortes, sans jamais laisser notre champ visuel se reposer devant un véritable « arrêt sur image ». C'est une espèce d'addiction banalisée qui nous menace et qui ne redoute rien de plus que le vide et le silence. Quand ces deux « ouvertures » se présentent « dangereusement », c'est le « faire » qui prend le dessus, jusque dans l'espace ecclésial : le rite remplace l'accès à l'intériorité, ou encore on se berce d'illusion en croyant qu'on la trouve automatiquement, moyennant quelques techniques ascétiques bien rodées, de préférence orientales. À moins qu'on reste dans la confusion typiquement occidentale entre vie intérieure et émotions ou sensations fortes. (Theobald- urgences P.397)

     

                            Cherche  ceux qui aident à ne pas en rester à leurs émotions ! à échapper à la pub, aux smart.....

                            Et Toi ??Quand et avec qui prends-tu le temps de te poser ? 

     

     

     

    «Ceux et celles qui aujourd'hui sont prophètes parmi nous rappellent à temps et à contretemps les droits de Dieu et les droits des hommes, ceux des pauvres par priorité. Comme Jésus, c'est la conversion qu'ils réclament. Mais ces prophètes sont toujours des gêneurs s'adressant à un peuple de rebelles, des faibles se heurtant à des puissants ; des hommes et des femmes libres et détachés, freinés par des installés, prisonniers de leurs préjugés et de leurs habitudes.

    Ouverts à l'Esprit, ils accueillent et annoncent les renouvellements successifs qu'exigé la véritable vie et nous apprennent à marcher patiemment et avec confiance à la conquête d'une vérité que nul  ici-bas ne peut posséder. (Fabien Deleclos ofm, «La force et la faiblesse»,)

     

     

  • vengeance

    « Arrive un des chefs de synagogue, nommé Jaïre. Voyant Jésus, il tombe à ses pieds et le supplie instamment : « Ma fille, encore si jeune, est à la dernière extrémité.
    Viens lui imposer les mains pour qu’elle soit sauvée et qu’elle vive. »
    Jésus partit avec lui,
    Comme il parlait encore, des gens arrivent de la maison de Jaïre,
    le chef de synagogue, pour dire à celui-ci :..Jésus, surprenant ces mots,
    dit au chef de synagogue : « Ne crains pas, crois seulement. » (
    Marc5,21….)
               

    Admire l’attitude de Jésus envers l’un de ceux auxquels il s’oppose sans arrêt.

    « Mais la vengeance appelle la vengeance, la haine appelle la haine, et cette « guerre à la terreur » n'aura réussi qu'à favoriser l'expansion des dispositifs djihadistes et de leurs alliés, en Irak, en Syrie, en Afghanistan, peut-être bientôt en Egypte. Tous ceux qui, en Occident, attisent la haine contre l'Islam ; tous ceux qui stigmatisent les musulmans en les considérant en bloc comme des fanatiques et des « terroristes », ou des complices du « terrorisme » ; tous ceux qui érigent des barrières et des murs, qui ferment des frontières et rêvent d'une expulsion massive des « étrangers » - tous ceux-là font le jeu du djihadisme et rendent possible sa victoire. Ne pas faire aux djihadistes la faveur de les haïr ne signifie pas renoncer à les combattre. Cela signifie simplement que nous devons les envisager comme un ennemi réel et dangereux qu'il s'agit de mettre hors d'état de nuire ; mais en refusant de les considérer comme eux-mêmes nous considèrent : comme un ennemi absolu, comme des « monstres » haïssables qui ne méritent pas de vivre. » Rogozinski Djihadisme-P.244