google

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • stru cture

    « S’adressant à lui, Jésus dit : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? » L’aveugle lui répondit : « Rabbouni, que je retrouve la vue ! » (Marc 10, 48…)

     

    Admirons ce Jésus qui suscite chez ce mendiant  le désir de l’impossible

     

    Face à des institutions iniques, la personne abandonne la lutte pour la croire perdue d'avance. C'est oublier que la lutte et la victoire sur le péché, et particulièrement le péché structurel, ne sont pas le fait de l'homme seul. Elles appartiennent au Christ et l'homme ne fait jamais que participer à sa lutte et à sa victoire, sans être capable d'en percevoir ni tout le mouvement ni le plein achèvement. Là également cette perte de l'espérance théologale dévoile le péché structurel comme un véritable péché.

    Le péché structurel est caractérisé par cette incapacité de l'acteur à voir le mal qu'il commet et contribue à commettre. Tel cet ecclésiastique de bonne famille argentine, qui, sans vaciller, affirme « qu'il n'y a pas de pauvres dans ce pays, mais des paresseux ».

    Le plus surprenant de cette affirmation n'est pas seulement le caractère évident du contraire pour qui « a les yeux ouverts », mais également la sincérité apparente, même offusquée de cet ecclésiastique. Comment est-il possible de se leurrer au point d'être sincèrement convaincu de ce qui est de toute évidence faux ? (Nebel P.527-529)

    Quelles sont les institutions iniques qui nous aveuglent actuellement ?

    Qui / Quel groupe lutte contre cet aveuglement ? E t toi ?,

     

  • délégué

    « Jésus leur dit : « Vous le savez, ceux qu’on regarde comme les chefs des nations les tiennent sous leur pouvoir et les grands sous leur domination. Il ne doit pas en être ainsi parmi vous. »(Marc 10,42)

    Admirons ce Jésus qui a risqué sa vie en s’opposant aux puissants !

    Son chef lui propose un poste d'agent de maîtrise, mais à condition qu'il quitte le dépôt. «C'était une décision très difficile à prendre, commente M. Traoré. J'aurais eu une importante augmentation de salaire et un véhicule de fonction, mais je serais parti dans un autre dépôt. Mes collègues m'ont dit : "Moussa, tu ne nous laisses pas !" Je me suis oublié un peu. Je me suis dit : "Je vais évoluer, mais l'argent ne fait pas le bonheur." Mes collègues m'avaient désigné délégué!» Il reprend donc le volant et choisit de rester chauffeur. Aujourd'hui, il est toujours représentant du personnel dans le même dépôt. « Ça aurait arrangé ma hiérarchie que je parte. Les collègues auraient dit que j'avais été acheté, déplore-t-il. Ils n'auraient pas dit que j'avais fait une formation, que j'avais évolué et qu'il fallait aussi penser à soi... »(Monde diplomatique Oct.2018)

    Admire  Celui qui continue à inspirer des serviteurs !

  • St.Paul VI

    « Mais Jésus leur répète : « Mes enfants, qu’il est difficile d’entrer dans le Royaume de Dieu ! Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le Royaume de Dieu. » (Marc 10,26…)

     

    Admirons ce Jésus qui distingue ceux qui le suivent et ceux que la  richesse retient ! éloigne !

     

    « L'opinion publique dans l'Eglise et en dehors d'elle, éprouve le désir et presque le besoin, de voir la pauvreté de l'Evangile, spécialement là où l'Evangile est prêché et représenté, de la voir dans l'Eglise officielle et dans notre Siège apostolique lui-même...

    (C'est pourquoi, le Pape se tourne vers l'Eglise tout entière pour qu'elle se décide à ) « s'affranchir d'usages historiques qui, aujourd'hui, s'avèrent contraires à son génie évangélique et à sa mission apostolique »( et il poursuit en disant) : « Un examen critique, historique et moral, s'impose pour donner à l'Eglise le visage authentique et moderne dans lequel la génération actuelle voudrait reconnaître le visage du Christ. » (Paul VI, dis­cours du 24 juin 1970, D.C. 658). canonisé ce 14/10/2018

     

    Comment vas-tu aider davantage l’Eglise à s’appauvrir ? Avec qui ?