google

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • les riches3

    j'aime les riches commes tous ceux qui agisent pour:::::

    3—« si quelqu’un a 2 tuniques, qu’il partage avec celui qui n’en a pas ; si quelqu’un a de quoi manger, qu’il fasse de même…..ne faites ni violence ni tort à personne…. »Luc 3,10-14.

     « j’ôterai de votre chair  le cœur de pierre et je vous donnerai un cœur de chair. » Dit Dieu Ez.36,26

    « faits vous des amis avec l’argent d’iniquité » luc 16,9

    Dieu y travaille et nous ? et notre organisation ?

    Qui a un cœur de pierre devant les dégâts de notre système ?

    31 Quelles sont les conséquences locales de l’exploitation des mines d’uranium?(qui font notre électricité)

    C’est une triple catastrophe.

    -Ecologique, avec la pollution irrémédiable des sols, des nappes phréatiques et de l’air.

    -Sanitaire, pour les travailleurs et les populations alentour. Aucune étude épidémiologique d’ensemble n’a été me­née, aucun malade n’a jamais été indemnisé et les maladies professionnelles qui découlent de la radioactivité sont niées.

    -sociale, enfin, car quand les mines ferment, comme celles de la Comuf au Gabon, la ville se transforme en agglomération fantôme, sans projet de reconversion.   Raphaël Granvaud,  (militant de l’association Survie)

    32 On constate par exemple au travers des chiffres officiels fournis par l’ONU que les fortunes personnelles des 225 familles les plus riches du monde sont équivalentes aux revenus cumulés de plus de 2,5 milliards d’habitants….un grand sociologue, Max Weber, qui avait notamment écrit dans « Ethique protestante et esprit du capitalisme », ouvrage resté fameux3, que l’entrée dans ce que l’on a appelé la modernité était résumée par « le passage de l’économie du salut au salut par l’économie ». Et bien d’une certaine façon, on peut poser comme hypothèse que nous sommes en train de sortir du cycle historique du salut par l’économie. (conférence de Viveret 20 mai 2010 « vers une sobriété heureuse)

    33 « sur1000 milliards de dollars dépensés annuellement,780 vont à l’armement,6 à l’éducation, 9 à l’accès à l’eau,13 à la satisfaction des besoins nutritionnels et sanitaires de base…. » id. « la cause humaine »P.107

    34 012007 Benoît XVI a en effet présenté ce matin au Corps diplomatique près le Saint-Siège son « regard sur la situation internationale », pour, disait-il, « envisager les défis que nous sommes appelés à affronter ensemble » : « Le scandale de la faim, qui tend à s’aggraver, est inacceptable dans un monde qui dispose des biens, des connaissances et des moyens d’y mettre un terme », disait le pape.

    35 Haïti dépecé par ses bienfaiteurs (M.D.mai 2013)

    35 Cœur de chair ?

    -- d’Eisenhower ? « On oublie trop souvent que la taxation des hauts revenus pouvait atteindre 91 % sous le mandat du républicain Eisenhower! » L’imposition à plus de 90 % de la tranche supérieure des revenus avait été décidée par Roosevelt, mais la mesure a été appliquée par tous ses successeurs, dont Eisenhower. (Viveret « la cause humaine »P.131)

     --Quelques milliardaires nord américains demandent à payer plus d’impôt.

     

    --« j’ai même rencontré des salariés heureux » de nombreux cadres  quittent les banques  d’affaires, le conseil ou l’audit pour l’économie solidaire. Comme CEV polytechnicien »(sur la 5-TéléZ mardi 7 Mai 2013) 

  • les riches 2

    2—j’aime les riches et comme le Dieu d’Isaïe je ne souhaite pas que nous les imitions !

    Jésus nous invite à admirer une pauvre veuve :« Levant les yeux, Jésus vit ceux qui mettaient leurs offrandes dans le tronc. C'étaient des riches. Il vit aussi une veuve misérable qui y mettait deux petites pièces, et il dit : « Vraiment, je vous le déclare, cette veuve pauvre a mis plus que tous les autres. Car tous ceux-là ont pris sur leur superflu pour mettre dans les offrandes ; mais elle, elle a pris sur sa misère pour mettre tout ce qu'elle avait pour vivre. »Luc 21,1-4

     

    21 Dieu a choisi les pauvres, ………..Il les a choisis, parce qu’en eux l’idéal qu’il avait rêvé pour l’ensemble de l’humanité n’avait cessé d’exister, un idéal de société, égalitaire et fraternelle, sans oppresseurs ni opprimés. Car bien que, frappés, ils ne frappaient pas, et bien que. opprimés, ils n’opprimaient pas (Is 42, 2-3). C’est en eux que se trouvait la semence et la source de l’avenir de l’humanité. Et ce choix s’est fait selon sa justice divine (Is 42, 6). (Carlos Mesters « la mission du peuple qui souffre »P.126

    22 La prospérité n'est pas l'accumulation de biens- écrit Tim Jackson économiste  auteur  de « Prospérité sans croissance »(AE323)

     

    23Quand certains peuples refusent notre développement pour se libérer, comprenons nous ce qui est en jeu?

     

    24 attention aux PuB. Elles nous font désirer ce dont nous n’avons pas besoin et oublier ce qui est important.

    25 souvenons nous de « la cité de la joie » ; à Paris (la plus belle ville du monde !!)les touristes sont surpris par la tristesse des visages !

    « Voici les découvertes faites au contact du peuple colombien : valeurs d'accueil, de partage entre les gens les plus pauvres (on ne laissera pas seul des orphelins, même si les portions sont déjà très réduites dans la famille) ; une grande capacité d'espérance face aux difficultés de la vie; une grande ingéniosité pour se sortir des pires situations car on ne peut compter sur la société pour le faire ; une grande capacité de travail, une grande soif d'apprendre, et puis aussi une foi spontanée, qui fait partie de la personne, qui est un point de référence pour beaucoup au milieu de toutes leurs difficultés, qui entraîne aussi peut-être vers un certain fatalisme, mais où le " côtoiement " quotidien avec la mort permet d'apprécier d'autant plus les moments de survie. »    ( un prêtre français en Colombie)

     

     

    26 Quand on détruit des grands immeubles, qu’est-ce que les gens regrettent ?

     

    Comment résistons nous à la tentation des pubs, d’imiter le luxe….. (nous, nos enfants..)?

    Qu’admirons nous dans la vie du monde populaire ?

    Avec nos organisations soutenons nous un « toujours plus » ou « un vivre autrement » ?

  • les reiches

    1—J’aime les riches( je suis riche moi même pour beaucoup d’humains ), j’aime tellement les riches que je vise leur conversion, leur changement, car ils sont bien malheureux déjà maintenant,

    Lutter, c’est aimer !

    (Un riche cherchait probablement le bonheur….. « que dois-je faire ? » demandait-il, mais à la réponse)  « l’homme devint tout triste car il était très riche » Luc 18,23

    « Malheureux, vous les riches

    Malheureux, vous qui êtes repus maintenant

    Malheureux, vous qui riez maintenant .

    Malheureux êtes-vous lorsque tous les hommes disent du bien de vous »(Luc 6,24-26)

    Malheureux car «la richesse (au sens monétaire) et la puissance (comme volonté de puissance), conduisent aussi à de la solitude et du non-sens et constituent une autre forme de misère. (Viveret « reconsidérer la richesse » P.9)

    …………La conscience de la mort crée l’angoisse.. on finit par croire que la façon de lutter contre la mort est d’acquérir plus de richesses monétaires et de pouvoir…( Viveret P.26 ) :

    « que vais-je faire ? car je n’ai pas où rassembler ma récolte. je vais démolir mes greniers, j’en bâtirai de plus grands et j’y rassemblerai tout mon blé et mes biens »(Luc 12,18)

    Malheureux car ils ne trouveront pas  la joie de vivre

    Il leur faut sortir du cycle excitation/dépression (Viveret conférence )

     

    Malheureux car insatiables :Car :« Il y a assez de richesses sur la planète pour répondre aux besoins de tous mais pas assez pour satisfaire le désir de possession de chacun »Gandhi (ViveretP.95)

    Malheureux car « la richesse mondiale est en grande partie stérilisée parce que la plus grande partie de l’humanité ne peut utiliser ses capacités de créativité et d’intelligence du fait de la pauvreté. » (Viveret P.200)

    Malheureux car:« une société ne peut durablement prétendre transmettre des valeurs éthiques  et civiques à ses enfants si elle donne en permanence le spectacle  de fortunes dont l’ampleur et la rapidité sont sans rapport avec le risque, le mérite , l’effort ou le service rendu. Il ne faut pas s’étonner ensuite de retrouver cette même justification chez des dealers quand ils veulent convaincre des jeunes de gagner en une journée ce qu’ils mettraient péniblement un mois à obtenir dans un emploi normal. » (id.208)

    Or, avec environ un millionnaire pour 28 habitants, la France présente même la plus grande densité au monde. (A.E.301.)

    Sentons nous ce malheur en nous et chez d’autres ?

    ou bien admirons-nous un peu ce que la richesse fait miroiter ?